Fondation Cité de la Santé

Du soleil pour nos tout-petits

Dons pour les bébés de Laval

Sur la photo: Roseline Filion (porte-parole Opération enfant soleil), Christian Gagné (PDG du CISSS de Laval), Marie-Claude Collet (Directrice des communications et partenariats stratégiques, Fondation Cité de la Santé), Ariane Godbout (Adjointe à la direction programme jeunesse en intérim, CISSS de Laval), Marie-France Bédard (chef, pédiatrie et néonatalogie, CISSS de Laval), Linh Quach (Coordonnatrice par intérim des services de périnatalité et de pédiatrie, CISSS de Laval), Philippe Femiu (porte-parole Opération enfant soleil).

 

Le 12 février dernier, Opération enfant soleil a procédé aux octrois de financement pour les régions de Montréal et Laval, à l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé. La généreuse somme de 128 752 $ a ainsi été versée, incluant un bel octroi de 29 000$ au CISSS de Laval, via la Fondation Cité de la Santé. Cette somme financera l’achat d’équipements qui permettront de mesurer la quantité d’oxygène dans le sang, d’un système d’imagerie vasculaire qui servira à visualiser plus rapidement les veines chez les enfants, tout en diminuant la douleur, et d’un fauteuil inclinable de traitement motorisé qui permettra de diminuer le stress de l’enfant tout en lui assurant un plus grand confort.

La conférence de presse a été l’occasion pour les porte-paroles Roseline Filion et Philippe Fehmiu de rencontrer le personnel soignant et de faire connaître l’incroyable histoire de « l’enfant-soleil » de Laval, la petite Mikaële Laure Personna. Née à 34 semaines de grossesse, quelques jours après son retour à la maison, la petite est conduite d’urgence à l’Hôpital de Montréal pour enfants. Les médecins découvrent de nombreux myofibromes qui se sont logés à sa tête, à son ventre, à son cou et à sa gorge. Hospitalisée durant plus d’un an et demi, elle subit plusieurs chirurgies et biopsies, ainsi qu’une multitude d’examens. Malheureusement, aucune solution n’est trouvée pour traiter efficacement les masses. Maintenant âgée de 3 ans, Mikaële Laure doit être alimentée par gavage et se soumettre en permanence à l’oxygénothérapie. Malgré les épreuves, elle garde le sourire, et rien ne l’arrête!