Fondation Cité de la Santé

Témoignage de Marie-Josée Paquin

Marie-Josée Paquin, employée du CISSS de Laval

Regarde papa, on prend ton ascenseur préféré!

C’est la phrase que j’ai dite à mon père quand on a pris l’ascenseur de l’Hôpital, pour la dernière fois. Lui qui, l’automne précédent, était fier de voir mon visage un peu partout, lors de la campagne de la Fondation, réalisait l’ampleur de l’impact des dons sur la vie des patients.

Mon visage sur les murs de l’Hôpital devenait son espoir à lui. Papa est entré à l’urgence en janvier 2021 pour une toux persistante. Ce n’était rien d’inquiétant au départ. Pandémie oblige, ma mère nous attendait dans la voiture pendant que je l’accompagnais à l’urgence, puis à son examen en radiologie. On était loin de se douter du diagnostic à venir.

Je suis coordonnatrice technique en imagerie médicale. J’ai l’habitude de voir des radiographies, mais cette fois-ci, c’était celle de mon père. Je comprenais ce que cela signifiait, je me suis effondrée. Quelques semaines plus tard, le diagnostic était confirmé: cancer du poumon, stade 4.

Je me suis battue à ses côtés pendant 10 mois, vivant ce que plusieurs de nos patients vivent en se promenant d’un rendez-vous à l’autre, d’une incertitude à l’autre. Dans les moments difficiles, c’est avec un sourire bienveillant et une extraordinaire expertise que le personnel nous a accompagnés. J’ai pu découvrir l’envers du décor.

Mon père Bernard est parti le 6 novembre 2021, après un fulgurant combat. Il est décédé dans SON HÔPITAL, mais aussi dans LE MIEN – celui où je travaille depuis 15 ans, celui de ma deuxième famille. Celui où chaque jour des drames se vivent, mais où des espoirs renaissent aussi.
Profondément humain : c’est vous, moi, mon papa et tous les patients. Nous faisons tous partie de ce vaste mouvement. Merci de donner généreusement.

Marie-Josée Paquin